· 

Une famille de merrandiers


Voilà un peu plus de 4 semaines qu'Adeline travaille à nos côtés sur des missions de communication. Son stage se termine ce soir et avant son départ, nous souhaitions lui laisser la parole et la plume pour cet article de blog dans lequel elle vous présente le métier de merrandier et l'entreprise de sa famille.

Merrandier de génération en génération

merrain-camille-gauthier-merrandier-metier-du-bois
Ludovic & Nathalie Gauthier, dirigeants de Merrain Camille Gauthier

Dans cet article, je vous présente le métier de merrandier en France et plus particulièrement de l’entreprise familiale Merrain Camille Gauthier située à Méry-ès-Bois dans le Cher. 

 

Originaire du Limousin, mon grand-père Camille Gauthier est venu s’installer dans le Centre de la France avec sa femme Jacqueline et leurs deux enfants, Nathalie et Ludovic. C’est donc en 1979, que l’entreprise Merrain Camille Gauthier est née. Mais pourquoi donc quitter sa région natale pour venir dans le Centre ? Le Centre est une région naturelle forestière, nous sommes donc entourés de forêts ! Le village de Méry-ès-Bois est au cœur de diverses forêts telles que les forêts de St Palais, Allogny et Vierzon ou encore Tronçais et Bercé qui sont plus connues. L'entreprise possède désormais deux ateliers, un dans le Cher et le second à Taponnat en Charente.

Qu'est-ce que le métier de merrandier?

chêne-bois-rayon-médullaire-merrain-camille-gauthier-merrandier-metier-du-bois

La merranderie est l’activité qui consiste à fendre du bois tout en suivant les rayons médullaires (voir photo). Le merrain est la matière première utilisée alors que le produit fini, la lame rectangulaire, est appelé douelle. Une douelle est l’élément essentiel du tonneau. Tout au long du processus de fabrication il est primordial de suivre le fil du bois, c’est ce qui donnera un merrain de qualité et un tonneau étanche.

Qu’est-ce que le fil du bois ? C’est ce qui désigne la direction des fibres d’un arbre. Pour une douelle, il est important que ce fil soit respecté d’un bout à l’autre. Plus les fibres sont rapprochées, plus on dira que le grain du bois est fin. 

De l'arbre à la douelle

Les chênes sont abattus en hiver, pendant la période hors sève, puis les bois appelés grumes sont transportés à la merranderie, où ils sont mis sous arrosage pour les protéger de la piqûre d’insecte. La première étape est de tronçonner les grumes en billon d’un mètre de hauteur. Ces billons sont ensuite fendus en quartiers tout en respectant le fil du bois. Ensuite, il y a différentes étapes pour transformer ces quartiers en douelle d’une épaisseur et d’une longueur définie. La dernière étape consiste à contrôler et trier les douelles une par une pour s’assurer de leur qualité. Il y a certains défauts à éviter comme les nœuds – emplacement d’une branche - par exemple. Les critères d’un tonneau sont exigeants : en effet, il y a en moyenne 80% de perte de matière première.

 

Tout au long de ce travail, il y a une traçabilité très précise mise en place par Merrain Camille Gauthier qui permet à chaque étape de connaître la source du bois. Quand les piles de douelle sont livrées au tonnelier, elles portent un numéro qui permet de retracer le parcours exact du bois et donc d’en déterminer la provenance. 

La matière première : le chêne français

forêt-chêne-merrain-camille-gauthier-merrandier-metier-du-bois

Dans la fabrication de merrain, la matière première est le chêne. Selon les essences, le bois est différent. En Europe, le chêne sessile ou rouvre a une croissance lente donc un grain fin tandis que le chêne pédonculé a une croissance plus rapide, d’où un grain plus gros. Le chêne sessile est adapté au vin alors que le chêne pédonculé convient mieux au cognac. Les chênes européens sont couramment utilisés pour l’élevage du vin ; quant aux chênes américains, riches en tanin, ils s’allient mieux au vieillissement des alcools forts.

En France, la majorité des chênes qualité merrain sont vendus par lots par l’Office National des Forêts. Chaque forêt française est comme un terroir de vin : suivant les régions, chaque forêt varie et son bois n’apportera donc pas les mêmes propriétés au tonneau. Chez Merrain Camille Gauthier, c’est un savoir-faire mis en avant et qui est partagé avec les clients vignerons afin qu’ils puissent choisir la forêt qui correspond le mieux avec leur vin.

Les clients sont les tonneliers mais aussi les vignerons

douelles-merranderie-chêne-merrain-camille-gauthier-merrandier-metier-du-bois

 

Après le séchage naturel – de 18 à 36 mois -, les douelles partent pour les tonnelleries où elles sont assemblées pour former la barrique. Les clients principaux du merrandier sont donc les tonneliers mais ce ne sont pas les seuls. Comme expliqué plus haut, chaque forêt possède un terroir propre, les merrandiers travaillent donc avec les vignerons pour trouver la forêt ou région la mieux adaptée à leur vin. Le « goût » d’un fût dépend également de sa chauffe : en effet, les tonneliers ont un vrai savoir-faire pour travailler le temps et l’intensité de la chauffe. Il est important de travailler en harmonie pour pouvoir offrir au client exactement ce qu’il recherche. Aujourd’hui, Merrain Camille Gauthier travaille aussi bien en France qu’à l’international. Les régions viticoles sont maintenant répandues dans le monde entier ce qui signifie que le marché pour le tonneau et donc le merrain l’est également. 

Fente à l'ancienne

Sur cette vidéo, Camille Gauthier, mon grand-père, montre comment on fendait et fabriquait des merrains quand il a commencé dans ce métier. Tout se faisait en forêt, ce n’est que quand les machines sont arrivées que les merranderies ont été créées. Camille a ensuite transmis son savoir à son petit-fils Vincent. 

Développement d'alternatifs

fente-ancienne-merrain-camille-gauthier-merrandier-metier-du-bois
Fente à l'ancienne par Vincent Le Mouël

Vincent Le Mouël, mon frère, a fait ses études dans le domaine forestier et a créé sa propre entreprise, Vin’s Oak – « oak » signifie chêne en anglais – il y a quelques années. Il fabrique ce que l’on appelle des alternatifs : ce sont des petits morceaux de bois de chêne français qui seront ensuite immergés dans les cuves des vignerons. Il existe différents produits alternatifs, comme les copeaux, les dominos ou encore les lames de bois. Chaque produit apportera un « goût » plus ou moins prononcé au vin. Son entreprise est située dans le Cher, à Neuvy sur Barangeon. Il met également en avant la traçabilité de la provenance de ses différents produits. 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Atelier du Châtaignier (samedi, 24 avril 2021 08:08)

    Super de voir que les savoirs perdurent ! La vidéo est comme votre grand-père Camille : Légendaire ! Gabriel �

Rendez-Vous dans les Vignes

Myriam Fouasse-Robert

Charmigny - 37210 Chançay

+ 33 6 52 16 97 07

rdvdanslesvignes@gmail.com

visite-dans-les-vignobles-du-Val-de-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert

Les tarifs mentionnés sont valables du 1er janvier au 31 décembre 2021.