· 

Vignes et vins en Grande-Bretagne

La production viticole en Grande-Bretagne

vignoble-vin-angleterre-oenotourisme-production-visite-vignoble
Carte des vignobles d'Angleterre et du Pays de Galles

La Grande-Bretagne ne vient pas immédiatement à l'esprit lorsqu'on évoque la production de vin dans le monde, et pour cause, on ne compte aujourd'hui que 2000 hectares de vignes outre-Manche. En 2015, on recensait en Angleterre et au Pays de Galles 502 vignobles ('vineyards' = lieu de production des raisins), avec une surface moyenne de 4 hectares. Le nombre de 'wineries' (lieux où les raisins sont transformés en vin) s'élevait à 133. Cette année-là, la production a avoisiné les 5 millions de bouteilles, soit moins de 1% du volume total de vin vendu au Royaume-Uni.

 

Néanmoins, on entend de plus en plus parler des vins effervescents anglais et du fait que certaines grandes maisons champenoises investissent aujourd'hui dans des terres outre-Manche, réchauffement climatique oblige. Au cours des 10 dernières années, la surface plantée de vignes a plus que doublé et les experts s'attendent à ce qu'elle progresse encore de 50% d'ici 2020.

 

La difficulté de la culture de la vigne dans cette région vient du climat trop froid et pas assez ensoleillé pour les cépages communément rencontrés dans les grandes régions viticoles du monde. Ceci explique également que la production globale reste très inégale d'une année à l'autre : sur ces dix dernières années, les rendements moyens ont oscillé entre 6 et 35 hl/ha (avec une moyenne de 20 hl/h).

 

Les viticulteurs ont donc dû planter des cépages adaptés au climat frais : floraison tardive, maturité précoce (les vendanges se font toutefois à la fin octobre-début novembre) et moindre sensibilité aux maladies tel le mildiou. On trouve donc en Grande-Bretagne des cépages qui pour certains sont quasi-exclusivement cultivés que dans cette partie du monde. Le Bacchus est le 3e cépage le plus planté : cet hybride créé en 1933 représente aujourd'hui 10% de l'encépagement et entre dans la production des vins blancs, de même que le Seyval - 4e cépage le plus planté.

 

Les Britanniques plantent cependant de plus en plus de cépages européens (Vitis Vinifera), essentiellement le Chardonnay (cépage le plus planté aujourd'hui, 23% de la production) talonné par le Pinot Noir (2e cépage le plus planté) et le Pinot Meunier - ces 3 cépages représentant aujourd'hui plus de 50% de l'encépagement. On retrouve là les 3 grands classiques du Champagne - ils servent à l'élaboration de vins de fines bulles, qui sont les vins les plus produits en Angleterre, avec 66% de la production totale, et certainement parmi les plus populaires à ce jour. Viennent ensuite les vins blancs secs (24% de la production), puis les rouges et les rosés (10% de la production).

 

Retrouvez ici la liste complètes de cépages cultivés outre-Manche.

Mumfords Vineyard

oenotourisme-vignoble-vignes-vins-anglais-angleterre-mumford-vineyard-bath-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert
Tony Cox dans ses vignes par une matinée ensoleillée de décembre

Margaret et Tony Cox ont eu la gentillesse de m'accueillir et de me faire découvrir leur vignoble alors que je séjournais pour quelques jours dans la sublime ville de Bath, dans le comté du Somerset.

Ce couple de quasi-retraités (d'ici 2 ans maximum, d'après Tony) s'est installé dans la région en 1976. C'est en 1986 qu'ils ont planté leurs vignes, 5 500 pieds a l'époque - et le nombre n'a à dire vrai pas tellement évolué - dans le petit village de Bannerdown, à 4 kilomètres au nord-est de Bath. C'est aussi cette même année qu'ils sont venus visiter la Vallée de la Loire, m'a confié Margaret, ce qui avait lui causé pas mal d'inquiétude, puisqu'elle avait peur qu'il arrive quelque chose aux jeunes pieds de vigne pendant leur absence. Les vignes surplombent la vallée de l'Avon, qui traverse également la belle ville géorgienne de Bath.

Pour Tony et Margaret, la possibilité de planter les cépages européens - qui ont aujourd'hui la part belle dans la production anglaise - ne s'est pas présentée. Dans les années 1980, le réchauffement climatique n'était pas un sujet d'actualité. Leur choix s'est donc porte sur des hybrides.

Le cépage le plus planté sur leur domaine est le Madeleine Angevine.  Comme son nom l'indique, il a été mis au point dans le Val de Loire, à Angers. Il est particulièrement adapté à la plantation dans les régions septentrionales, la floraison se produisant tardivement et la maturité des raisins étant précoce (15 à 20 jours avant le Chasselas, cépage de référence). Il donne des vins présentant une bonne aptitude au vieillissement. Seul, ce cépage produit des vins légers aux arômes prononcés de muscat. Il peut être utilisé pour des assemblages, son acidité peu marquée  permettant de contraster avec des cépages où celle-ci est plus présente.
Tony cultive également le Reichensteiner, un croisement entre le Müller-Thurgau, la Madeleine Angevine  et le Calabreser Fröhlich, mis au point en Allemagne en 1939. C'est un cépage populaire en Angleterre, à la maturité précoce, qui est capable de produire de grosses quantités de raisins, malgré tout assez neutres au niveau aromatique mais dont la concentration en sucre est élevée. Il est souvent utilisé en assemblage, à la fois dans l'élaboration de vins tranquilles ou pétillants.
Enfin, les vins rosés et rouges du domaine sont élaborés avec le cépage Triomphe. Connu également sous le nom
Triomphe d’Alsace, c'était à l'époque où Tony et Margaret ont planté leurs vignes un cépage populaire en Angleterre. Il donne de bons rendements et mûrit précocement, présente une faible acidité et un taux de sucre élevé. Il est cependant sensible aux maladies, d'où son déclin au profit d'autres variétés de raisins.

Les vins du domaine

mumfords-vineyard-angleterre-vin-vignoble-oenotourisme-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert

Le domaine produit4 cuvées :

- Madeleine Angevine : un vin blanc sec issu à 100% de ce cépage. Peu acide et fruité, il donne en bouche  l'impression d'un vin demi-sec. Au nez, ses notes de muscat rappellent fortement certains vins alsaciens.

- Mumfords White : un assemblage de Madeleine angevine et de Reichensteiner.

- Mumfords Red : 100% Triomphe. Un vin dont les arômes rappellent les vins mutés tels le Porto. Acidité faible, d'où l'impression d'un vin qui manque de tonus.

- Mumfords Rosé : également élaboré avec le cépage Triomphe. Je n'ai aps eu l'opportunité de le goûter.

 

Des vins au degré d'alcool peu élevé, et pour lesquels Tony se félicite de pouvoir de vendre des millésimes de quelques années déjà, contrairement aux vins trouvés dans les supermarchés qui sont tous des millésimes très récents.

 

Les étiquettes du domaine représente un buste de femme romaine, pour rappeler l'histoire très ancienne des lieux. En plantant leurs vignes en 1986, Tony et Margaret ont découvert une pièce de monnaie romaine datant de 270 ap. JC. Les Romains se sont installés dans la région en 43 ap. JC. Comme les Celtes qui peuplaient les lieux avant eux, ils étaient fascinés par les sources d'eau chaude et construisirent des temples dédiés à la déesse Minerve, et des thermes, que l'on visite aujourd'hui (voir photos ci-dessous). On sait que les Romains ont cultivé la vigne en Angleterre, on peut imaginer que ce fut le cas dans la région de Bath.

 

Quand au au nom du vignoble, Mumfords, il viendrait d'un noble français, Simon de Montfort (1208-1265), 6e comte de Leicester et fils de Simon IV de Montfort, vicomte d'Albi et comte de Toulouse.

 

Entre l'histoire et le vin, il existe finalement beaucoup de liens entre la France et l'Angleterre !

Écrire commentaire

Commentaires: 0

RDV dans les Vignes

visite-guidée-vignoble-cave-Vouvray-Tours-Touraine-Vallée-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert-label-Vignobles-Découvertes

Myriam Fouasse-Robert

Charmigny - 37210 Chançay

+33 (0)6 52 16 97 07

rdvdanslesvignes@gmail.com

visite-dans-les-vignobles-du-Val-de-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert