· 

Patrimoine viticole : les loges de vignes

Patrimoine viticole : les loges de vignes

Si vous nous suivez sur les réseaux sociaux, vous avez fréquemment vu passer des publications de loges de vigne. J'adore ces maisonnettes, qui font partie de l'histoire du vignoble. On parle de "petit patrimoine", mais il ne manque pas de charme. C'est vrai qu'il nous parle de la petite Histoire, celle de tous ces anonymes du quotidien qui ont pourtant façonné les paysages de la région.

Lieux de repos, lieux de repas

loge-de-vignes-aoc-Vouvray-Touraine-Val-de-Loire
Minuscule loge de vignes à Chançay, AOC Vouvray, Val de Loire

Les loges de vignes nous ramènent à l'époque d'avant les tracteurs et les automobiles, quand on passait la journée à travailler dans les vignes. Les loges étaient des lieux de repos, mais aussi de repas. Elles constituaient un abri en cas d'intempéries et leurs cheminées permettaient de trouver un peu de chaleur, de réconfort. C'était aussi le lieu du déjeuner (la cheminée pouvait alors servir à réchauffer le repas préparé à la maison), un lieu de convivialité entre paysans. Et enfin un lieu de stockage, puisqu'on y laissait les outils le soir venu.

Les plus grandes comptent parfois un grenier, et/ou une cave. Elles présentent souvent deux pièces : une pour les hommes, l'autre pour le cheval, auxiliaire précieux du vigneron pour son travail dans les vignes. Lui aussi était abrité en cas de météo capricieuse, et la pièce permettait aussi de stocker sa nourriture. La loge de vignes était aussi un marqueur social : plus on avait d'argent, plus on construisait grand et plus la loge était décorée (corniches, dentelles de bois, frises, linteaux de porte et de fenêtre en pierre de taille, cadran solaire...)

Des noms variés pour une bâtisse répandue

loge-de-vignes-aoc-Vouvray-Touraine-Vallee-de-la-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes
Loge de vignes (AOC Vouvray) dont la porte reste ouverte, pour s'y abriter

Ces bâtisses ne sont pas propres à la Touraine : on en retrouve dans toutes les régions viticoles françaises, et même au delà de nos frontières (ci-dessous, cabane de vignes dans le vignoble du Valais, en Suisse).

Selon les régions, elles portent des noms différents : 'cabotte' en Bourgogne  et dans le Beaujolais (ci-dessous, une photo prise à Fleurie, dans le vignoble du Beaujolais), 'cadole' en Champagne, 'caburotte' dans le Poitou...

En Touraine, elles deviennent 'lubites' dans la vallée du Cher, 'caburoches' dans le secteur de Château-Renault, 'choquettes' à Ballan-Miré, ou encore 'grottes' à Crouzilles où elles ressemblent davantage à des cabanes de pierres sèches. On parle parfois tout simplement de maison de vignes ou de cabane de vignes.

Elles sont construites avec des matériaux locaux : le plus souvent de la brique et des tuiles, ou encore du tuffeau et de l'ardoise. Certaines étaient faites en bois et en matériaux d'origine végétale (comme les sarments de vignes en guise de toiture), mais elles ont toutes disparues. A l'intérieur, un aménagement rustique mais pragmatique : une table, des bancs ou des chaises, un placard en bois fixé au mur pour conserver la vaisselle. Bien sûr, pas d'électricité ni d'eau courante...

Des bâtiments tombés en désuétude

loge-de-vignes-blere-vallee-du-Cher-Val-de-Loire-Touraine-Manuel-Gagnard

Les loges de vignes ont été construites dans nos campagnes entre le 17e siècle et le début du 20e siècle. Celles qui sont parvenues jusqu'à nous datent de la deuxième moitié du 19e et du début du 20 siècles. Elles sont tombées en désuétude pour plusieurs raisons :
- avec la crise du phylloxera à la fin du 19e siècle, les vignerons se sont tournées vers d'autres cultures, comme les vergers. Certaines parcelles de vignes n'ont pas été replantées. Il n'est donc pas rare de trouver aujourd'hui d'anciennes loges de vignes au milieu de champs voire de bois.
- la création des premières AOC dans les années 1930 a conduit à la redéfinition des territoires viticoles : certains terrains viticoles ne sont pas classés, donc pas replantés de vignes.
- le progrès technique et la mécanisation des travaux viticoles après la Deuxième Guerre mondiale : on n'a plus besoin de passer la journée dans les vignes ni d'y laisser les outils le soir venu.

Restauration et renaissance

mosaique-decoration-loge-de-vignes-vernou-AOC-Vouray-Touraine-Val-de-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes

Certaines loges ont été restaurées récemment grâce à des fonds européens dont ont pu bénéficier leurs propriétaires. Une renaissance pour ces bâtiments plein de charme, qui, s'ils pouvaient parler, auraient certainement maintes histoires à nous raconter ! N'hésitez pas à vous en approcher, à les contempler, à les observer (vous aurez peut-être l'occasion de voir de jolies mosaïques sur les façades) et pourquoi pas à y pénétrer. Certaines restent ouvertes et pourraient bien vous révéler leurs petits secrets, tels des graffitis laissés par des paysans amoureux...

Et si vous n'avez pas la possibilité de venir dans le vignoble de Loire, un livre à vous recommander : Loges de vigne en Val de Loire, de Michel Sigrist (Geste éditions,2008) . Une mine d'informations et de magnifiques clichés qui donnent vraiment envie d'aller arpenter le vignoble pour découvrir ces trésors du petit patrimoine !

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Rendez-Vous dans les Vignes

Myriam Fouasse-Robert

Charmigny - 37210 Chançay

+33 6 52 16 97 07

rdvdanslesvignes@gmail.com

visite-dans-les-vignobles-du-Val-de-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert
visite-vignoble-cave-dégustation-vin-Vallee-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert
Activité de loisirs en Indre-et-Loire
visite-vignoble-cave-degustation-vins-Loire-Vouvray-Amboise-Tours-Touraine-guide-locale-Rendez-Vous-dans-les-Vignes