· 

Retour sur les vendanges 2017 en vidéo

Vendanges 2017... en vidéo

Les vendanges sont finies depuis presque deux mois. Elles ont été très précoces cette année : nous avons ramassé les premiers raisins le 6 septembre, les derniers le 28 - date qui était l'an passé celle du début de la récolte. Trois semaines d'avance, et cela dès le printemps, puisque les premiers bourgeons étaient apparus vers le 20-25 mars, alors qu'en temps normal, les vignes débourrent aux alentours du 10-15 avril.

Cette précocité s'est également fait sentir cet automne, puisque les feuilles sont tombées dès le début novembre dans les vignes, alors que nous profitons généralement des couleurs chatoyantes dans le vignoble jusque vers le 25 de ce mois.

 

Mais revenons à nos moutons... J'ai eu le plaisir de recevoir fin septembre 2017 un visiteur américain, du Tennessee, qui voyageait équipé de son drone. Je n'ai eu aucune hésitation lorsqu'il m'a demandé s'il pouvait filmer la visite, et les vendangeurs présents dans notre petite parcelle (9 rangs) du clos de Charmigny ont été également ravis de se prêter au jeu et de participer au 'tournage'.

Merci encore à Roger Van Dyk pour les superbes images qu'il nous a offertes. De belles vues sur la vallée de la Brenne, le village de Chançay, le vignoble (les images des rangs de vignes filmés à la verticale sont plutôt impressionnantes) et les travailleurs qui viennent nous aider à accomplir un travail de qualité lors des vendanges manuelles.

Je vous laisse découvrir et apprécier.

Quelques mots sur les deux types de vendanges pratiqués dans notre vignoble.

Le Vignoble Alain Robert est membre de la fédération des 'Vignerons Indépendants', ce qui veut dire que nous gérons tout le processus d'élaboration de nos vins, depuis la culture de la vigne, la production et la récolte des raisins, jusqu'à la mise en bouteilles et la commercialisation.

Jusqu'en 2009, la majorité de nos raisins étaient récoltés à la main. A partir de cette date, la récolte à la machine a pris le dessus. Néanmoins, nous vendangeons encore un quart à un tiers de nos raisins manuellement, employant ainsi une équipe d'une quinzaine de vendangeurs, et ce pour diverses raisons.

Tout d'abord parce que nous produisons du Crémant de Loire et que le cahier des charges de cette AOC impose une récolte manuelle, et en caisses.

Deuxièmement pour des choix qualitatifs. Nous optons également pour des vendanges à la main et en caisses les années où nous sommes en capacité de produire des vins de Vouvray moelleux et/ou liquoreux. Nous récoltons des raisins passerillés ou atteints de pourriture noble (voir photo ci-dessous), qui à ce stade de surmaturité sont très fragiles. Les caisses évitent donc la trituration des baies, leur éclatement, et nous assurent une qualité de vendanges optimale lorsque les grappes arrivent au pressoir.

Nous choisissons enfin de vendanger à la main les raisins qui entrent dans l'élaboration de vins de Vouvray dont la fermentation et l'élevage se passent dans des fûts ou foudre de chêne. La précision est le maître mot dans l'élaboration de ces cuvées. Le processus de sélection des raisins pendant la récolte est donc plus poussé, puisque nous opérons un tri des raisins sur tables de tri (voir photo ci-dessous), avant le transport de la récolte en caisse jusqu'au pressoir.

La machine à vendanger est décriée par certains, parfois par les visiteurs ou les locaux nostalgiques de la période où les campagnes et les vignobles se remplissaient de saisonniers. Or, la machine présente de nombreux avantages, non négligeables. Elle permet tout d'abord de faire baisser les coûts de production (les coûts de revient, notamment à cause des charges salariales, sont plus élevés lorsqu'il faut employer des vendangeurs). Certains vignerons vous diront également que la machine à vendanger leur évite d'avoir à recruter et à gérer du personnel, ce qui n'est pas toujours chose aisée. Enfin, la machine est plus rapide que les vendangeurs, ce qui permet, lorsque les conditions climatiques se dégradent, de rentrer les raisins avant qu'ils ne s'abiment et ne pourrissent sur les ceps de vignes.

Vendanges manuelles ou mécaniques, chacune fera ses comptes et ses choix... à moins que les AOC n'imposent des règles auxquelles les vignerons ne pourront se soustraire.

Écrire commentaire

Commentaires : 0

RDV dans les Vignes

visite-guidée-vignoble-cave-Vouvray-Tours-Touraine-Vallée-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert-label-Vignobles-Découvertes

Myriam Fouasse-Robert

37210 Chançay

+33 (0)6 52 16 97 07

rdvdanslesvignes@gmail.com

visite-dans-les-vignobles-du-Val-de-Loire-Rendez-Vous-dans-les-Vignes-Myriam-Fouasse-Robert